Le mur végétal

Le mur végétal

Un jardin suspendu

 

Une nouvelle vie pour le mur végétal

Du 15 mai au 15 juillet 2017, le musée du quai Branly - Jacques Chirac a organisé sa première campagne de mécénat participatif pour la rénovation de son mur végétal.

Succès de la campagne #FAITESLEMUR

Un pari réussi pour l’établissement, qui a réuni près de 55 000 euros auprès de 300 mécènes, dépassant de 10% son objectif initial.

Merci À nos donateurs !

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac remercie chaleureusement ses donateurs pour leur engagement. Grâce à leur générosité, le mur demeurera des décennies durant un symbole fort de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement, fidèle au message universaliste de l’établissement.Le nom des donateurs figurera sur la palissade en verre et le site internet du musée, le temps des travaux de rénovation.

Des travaux par étApes

Le mur végétal va connaître d’importantes améliorations techniques (redimensionnement des fixations et adaptation du système d’humidification) et bénéficier d'une nouvelle création végétale, signée par le chercheur botaniste Patrick Blanc.
Quatre phases de travaux sont planifiées avec, pour chacune d’elle, la dépose des végétaux et de la structure, le remontage et la plantation, pan par pan. Ce séquençage vise à respecter le calendrier de plantation des 376 espèces végétales qu’accueillera le nouveau mur, de manière à garantir leur adaptation et un développement optimal.
La réception finale du chantier est prévue en juin 2018.

À propos du mur végétal

Geste pionnier guidé par les travaux et les réflexions de Patrick Blanc, le mur végétal du musée du quai Branly - Jacques Chirac fut longtemps sans équivalent. Il demeure aujourd’hui l’un des plus importants au monde, tant par sa superficie que par le nombre de plantes qui le composent.

Habillant l’une des façades du bâtiment sis quai Branly, le mur végétal s’inscrit dans l’écrin architectural imaginé par Jean Nouvel pour abriter les collections du musée. Il est devenu un emblème du musée du quai Branly - Jacques Chirac en même temps qu’un attribut fort et apprécié du patrimoine parisien. Pensé comme une célébration des continents africains, océaniens, américains et asiatiques, le nouveau mur comportera 376 espèces du monde entier. Issues pour beaucoup de massifs montagneux (Atlas marocain, Drakensberg d’Afrique du Sud, Himalaya, montagnes du Chili et d’Argentine…), elles peuvent s’adapter aux conditions climatiques d’Europe occidentale. Ode au vivant, à la rencontre et à l’ouverture, le futur mur végétal portera plusieurs décennies durant le message universaliste du musée du quai Branly - Jacques Chirac, tout en oxygénant et en embellissant la ville.

Le mur en chiffres

  • 1 022 : la superficie du mur végétal (m²)
  • 730 : la surface végétalisée (m²)
  • 22 : la hauteur du mur végétal (m)
  • 47 : la longueur du mur végétal (m)
  • 15 000 : le nombre de végétaux plantés
  • 376 : le nombre d’espèces de végétaux composant le mur végétal
  • 2004 : date de création du mur végétal

Consulter le dossier de presse ici