© musée du quai Branly - Jacques Chirac

Prix de thèse

Contenu

Prix de thèse 2017

Le département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac souhaite encourager et soutenir les travaux de recherche dans les domaines des arts occidentaux et extra-occidentaux, des patrimoines matériels et immatériels, des institutions muséales et de leurs collections, de la technologie et de la culture matérielle. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, les arts du spectacle et la sociologie.

A cette fin, deux prix de thèse pour aide à la publication d’un montant total de 8 000 euros sont attribués chaque année à deux thèses de doctorat qui se distinguent par leur intérêt scientifique et leur originalité.

Sont prises en compte les thèses rédigées en français ou en anglais soutenues depuis le 1er octobre 2015 (une seule candidature est possible). Cette thèse doit traiter d'un sujet lié aux champs de recherches privilégiés par le musée.

La sélection est effectuée par le Comité d’évaluation scientifique du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Lauréats du prix de thèse du musée du quai Branly – Jacques Chirac pour l’année 2017 :

  • Juliette Cleuziou (Thèse d’anthropologie, à l’Université Paris Nanterre, sous la direction de Laetitia Atlani-Duault et Catherine Poujol) : « Mariages, Démariages et Remariages. Rituel, genre et parenté au Tadjikistan contemporain »
  • Chloé Capel (Thèse d’archéologie, d’ethnologie et de préhistoire, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Jean Polet) : « Sijilmassa et le Tafilalt (VIIIe - XIVe s.) : éclairages sur l'histoire environnementale, économique et urbaine d'une ville médiévale des marges sahariennes»

Le Comité d’évaluation scientifique souhaite dorénavant distinguer les thèses qui ont retenu son attention par des « mentions du prix de thèse », sans que cela ne corresponde à un engagement financier du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Lauréats pour la mention du prix de thèse 2017 :

  • Muriel Champy (Thèse d’anthropologie à l’Université Paris Nanterre, sous la direction d’Anne-Marie Péatrik) : « Faire sa jeunesse dans les rues de Ouagadougou. Ethnographie du bakoro (Burkina faso) »
  • Anis Fariji (Thèse d’ethnomusicologie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, sous la direction de Jean-Paul Olive et Jean Lambert) : « La tradition musicale au prisme critique de la contemporéanéité. Exemple de la modernité musicale arabo-berbère à travers les cas des trois compositeurs : Ahmed Essyad, Zad Moultaka, et Saed Haddad »
  • Anna Dessertine (Thèse d’ethnologie, à l’Université Paris Nanterre, sous la direction de Michael Houseman) : « Présences imminentes. Mobilités et production des espaces dans un village malinké de Guinée »

Lauréats des Prix de Thèse

2016

Lauréats 2016

A l’issue des délibérations du Comité d’évaluation scientifique, ont été déclarés lauréats pour l’année 2016 :

  • Emilie Guitard
  • Anthropologie politique de l'Afrique.
  • Sous la direction de Michael Houseman et Christian Seignobos.
  • « "Le grand chef doit être comme le grand tas d'ordures". Gestion des déchets et relations de pouvoir dans les villes de Garoua et Maroua (Cameroun) ».
En savoir plus
  • Maho Sébiane
  • leiwah, Rite de possession, Arabie orientale.
  • Sous la direction de Susanne Fürniss.
  • « L’invisible : Esclavage, sawâhili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (Sultanat d’Oman – Émirats Arabes Unis) ».
En savoir plus